VMC hygroréglable

VMC hygroréglable

Parmi tous les types de VMC qu’il existe, il y a la VMC hygroréglable. C’est un système dit intelligent car il vous permet de maintenir un air sain dans votre habitation tout en faisant des économies.

Après vous avoir expliqué en détails la VMC double flux thermodynamique ou encore la VMC gaz, nous allons aujourd’hui vous dire tout ce qu’il y a à savoir sur la VMC hygroréglable. Principe, avantages et inconvénients, prix, elle n’aura plus de secrets pour vous.

VMC hygroréglable : comment ça marche ?

Tout d’abord, il s’agit d’un type de VMC simple flux. Nous vous avons dit que c’est une ventilation intelligente. Pourquoi ? Parce que la VMC hygroréglable détecte votre présence grâce à l’humidité émise par votre respiration.

Elle va donc ventiler votre habitation au minimum lorsque vous n’êtes pas dans votre logement. Et comme vous pouvez vous en douter, ce système augmente la ventilation lorsque c’est nécessaire. C’est le cas notamment lorsque vous prenez une douche, lorsque vous faites la cuisine mais également lorsque vous recevez du monde à la maison.

Alors comment fonctionne une VMC hygroréglable ? C’est très simple. L’air vicié va être extrait des pièces humides par des bouches hygroréglables qui vont s’ouvrir en fonction de l’humidité ambiante. Les bouches sont reliées à la VMC simple flux par des conduits isolés. L’air vicié est ensuite rejeté vers l’extérieur.

Les 2 types de VMC hygroréglables

Si vous faites un devis en ligne, vous verrez très certainement que l’on vous proposera une VMC hygroréglable A ou B. Quelques petites explications sur ces 2 types de VMC hygroréglables ne vont donc pas être de trop :

  • La VMC hygroréglable A possède des entrées d’air autoréglables qui varient selon la pression. La modulation du débit en fonction du taux d’humidité est réalisée à l’extraction.
  • La VMC hygroréglable B possèdent quant à elle des entrées d’air hygroréglables à l’instar des bouches d’extraction. L’air vicié va être extrait par des bouches hygroréglables. Celles-ci sont munies de capteurs d’humidité dont les débits sont variables selon l’humidité ambiante. Le résultat ? Une régulation beaucoup plus fine.

Les avantages d’une VMC hygroréglable

  • L’air est renouvelé seulement si c’est nécessaire
  • Economie d’énergie
  • Débit variable en fonction de l’humidité dans la maison
  • Consomme moins qu’une VMC double flux
  • S’amortit facilement
  • Possibilité d’ouvrir les fenêtres
  • Plus de moisissures ou de champignons sur les murs

Les inconvénients d’une VMC hygroréglable

  • Plus cher qu’une VMC simple flux classique
  • Peut surchauffer en été
  • Gaspille plus de chauffage qu’avec une VMC double flux

Le prix d’une VMC hygroréglable

Le coût d’une telle VMC est plus accessible que la plupart des ventilations. Vous devrez débourser dans les 800 euros pour une installation dans le neuf et environ 1200 euros en rénovation. La pose est inclue dans ces tarifs.

Tout comme pour l’installation d’une VMC double flux, vous pouvez bénéficier d’aides financières pour la pose d’une VMC hygroréglable. A condition de faire appel à un professionnel. N’hésitez pas à vous renseigner soit auprès d’un artisan en faisant un devis en ligne soit en contactant les différents organismes (collectivités locales, ANAH….).